Les-copines-du-net

Bienvenue chez les Girouettes
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ltop 5 des toxines alimentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
christine var
gc
gc
avatar

Nombre de messages : 18277
Age : 58
Localisation : var
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: ltop 5 des toxines alimentaires   2015-03-19, 17:51

D’où viennent les toxines ? Dans notre vie de tous les jours, trois sources toxiques majeures, responsables entre autres du surpoids, peuvent être pointées du doigt : l’alimentation, le stress et la pollution. Apprenez comment réduire quelques sources principales dans votre alimentation pour des résultats rapides.
1. Le mercure des grands poissons carnivores
La méthode LeBootCamp fait une grande place au poisson, riche en bonnes graisses (les fameux OMÉGA-3) et en protéines. Le poisson possède des qualités nutritionnelles précieuses. Le problème est qu’il est aussi contaminé par des polluants de l’environnement (dioxine, PCB, méthylmercure). Le mercure se retrouve principalement dans les poissons les plus gras (comme le thon) et les poissons prédateurs sauvages (en fin de chaîne, ils ingèrent plus de mercure que les autres). Or, l’exposition chronique à des niveaux élevés de mercure peut avoir des effets néfastes sur la santé. C’est pour cela que nous vous recommandons de vous limiter aux petits poissons tels que les anchois, le maquereau, le hareng et les sardines, aux poissons sauvages d’endroits préservés comme l’Alaska ou d’élevage bio.
2. Les pesticides et autres traitements chimiques utilisés par l’agriculture
Certaines toxines environnementales, comme les engrais chimiques industriels, pesticides et fongicides de synthèse utilisés dans l’agriculture et que l’on retrouve en grand nombre dans les fruits et légumes, peuvent imiter les messagers de notre corps : les hormones. C’est pour cela qu’on les appelle aussi des « perturbateurs endocriniens ». Les pesticides sont notamment capables d’imiter les effets des oestrogènes, hormones naturellement sécrétées par l’organisme. Or, de nombreuses maladies métaboliques comme l’obésité, le diabète ou encore les maladies cardio-vasculaires pourraient découler d’une exposition à ces perturbateurs endocriniens. Exemple effarant : une pomme Golden par exemple, subit 32 traitements chimiques depuis la fécondation jusqu’à son arrivée dans votre assiette. C’est pourquoi nous privilégions les aliments BIO.

3. Le sirop de glucose-fructose
Loin d’être naturel, le sirop de glucose-fructose (parfois aussi appelé sirop de maïs ou maltodextrose) est de plus en plus présent dans les produits industrialisés. Vous en consommez même sans le savoir. Regardez de plus près la composition sur les étiquettes des produits que vous avez dans vos placards. Même d’innocentes biscottes en contiennent. Ce sirop est fabriqué à partir d’amidon de céréales, le plus souvent de maïs. Son pouvoir sucrant, plus élevé que celui du sucre blanc traditionnel et sa capacité d’exhausteur de goût en ont, fait un produit intéressant pour l’industrie agroalimentaire car moins onéreux. En termes de nutrition, remplacer du saccharose par du glucose revient sensiblement à la même chose, vos papilles n’y VOYANT que du feu. Néanmoins, lorsque l’on ajoute le fructose, les réactions au sein de notre organisme se compliquent. Isolé des fibres des fruits et absorbé en trop grande quantité, le fr5. Les autres additifs : colorants artificiels, exhausteurs de goût et conservateurs
Au fil des années, nous sommes devenus de plus en plus créatifs quant aux composés intégrés aux préparations pour les aider à s’oxyder moins vite, avoir une texture plus onctueuse, une couleur plus appétissante, etc. Parfois pour le meilleur, mais aussi souvent pour le pire avec des substances dangereuses pour notre corps et pour notre poids ! Pour bien comprendre ce que l’industrie agroalimentaire vous fait avaler, il est impératif d’apprendre à bien lire les étiquettes. Reportez vous au site qui fait référence, à savoir www.les-additifs-alimentaires.com. Vous pourrez vérifier que les additifs en question sont compatibles avec votre régime et votre santé mais aussi vous tenir au courant des additifs interdits en France. L’ajout de ces ingrédients est loin d’être anodin, puisque très régulièrement les autorités sanitaires font retirer des plats industriels du commerce.
L’additif le plus symptomatique est le glutamate monosodique, ou E621, qui se cache sous différents noms : glutamate, glutamate de sodium, acide glutamique, glutamate monopotassique, GMS. Vous le trouvez dans les chips, même celles dites « à l’ancienne », les soupes, les bonbons et quasiment dans tous les plats cuisinés. Il augmente insidieusement l’appétit des consommateurs qui mangent ainsi plus que de raison.
Pour faire simple : évitez les produits contenant ces substances et vous aurez déjà fait un pas vers la minceur facile !uctose augmente les taux de triglycérides et de cholestérol, induisant ainsi des surcharges de stockage de graisses, et donc un surpoids.
4. Les édulcorants artificiels
Voici notre bête noire car ils sont en grande partie responsables de la difficulté à PERDRE DU POIDS rencontrée par de nombreuses personnes en surpoids. Aussi appelés « faux sucres », les édulcorants ont depuis quelques décennies la cote dans nos aliments et préparations. En effet, pour un pouvoir sucrant égal, voire supérieur à celui du saccharose, ils n’apportent aucune calorie (aliments dits sans valeur nutritive ou à calories vides). Cependant l’aspartame notamment, a le même effet sur la glycémie que du vrai sucre ! Il induit une réaction insulinique, l’insuline étant sécrétée par notre pancréas en réponse au stimulus que provoque l’ingestion d’aliments. Cette réaction entraîne un stockage de l’excédent de sucre sous forme de gras dans l’organisme. Voilà pourquoi même votre soda à l’aspartame vous transforme en machine à stocker du gras.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-copines-du-net.actifforum.com/LA-PAGE-DE-GINETTE-c2/L
 
ltop 5 des toxines alimentaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les-copines-du-net :: Le Boot Camp - Valérie Orsoni :: conseils-
Sauter vers: